Partagez|

Gaubert le Hardi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gaubert le Hardi
Chevalier errant

avatar
Informations
Messages : 6
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Chevalier errant
Trouble : Orgueil et préjugés
Aspects : Bras de la Justice
Pauvre comme Job
Voyageur perpétuel
Dégâts15+8 (épée longue d'airain)=23 Protection10+8 (armure de mailles d'airain)=18
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à corps
BonAthlétisme , Equitation
MoyenVolonté, Provocation, Physique
PassableArtisanat, Charisme, Discrétion, Effraction

Trésorerie Trésorerie: 200
Dim 11 Oct - 18:16
Citer EditerSupprimer
Nom : Gaubert ignore son propre nom. A force de combattre pour la veuve et l’orphelin (et les pièces de bel et bon argent), notre chevalier a pu compenser cette absence de patronyme par un surnom un peu présomptueux : le Hardi.
Âge : 39 ans
Race : Humain

Aspects :
- Concept Général : Chevalier errant
Enfant de Lacville, recueilli par Thurkas le Démesuré, Gaubert a vécu à partir de l'âge de six ans sur les routes. Thurkas, chevalier errant de son état, fit du jeune garçon son écuyer et l'éduqua. Chaque jour, le vieil homme enseignait au garçon à se battre, à chevaucher correctement, à se battre à l'épée comme avec les poings, à vivre de tout et de rien. Etre chevalier errant, ce n'est toutefois pas seulement savoir se battre et se débrouiller seul. C'est aussi suivre un code d'honneur. Un Chevalier errant vient en aide aux nations comme aux plus pauvres, n'obtenant pour seule rétribution que la gloire et les pièces d'argent offertes par bonté. Ce qui distingue le chevalier errant du mercenaire, c'est que précisément il n'est jamais sûr d'obtenir de l'or. Il intervient pour assurer la paix, garantir l'ordre et veiller à ce que justice soit faite. La gloire est ce que recherche le chevalier errant, qui toujours espère que son nom reste dans les annales.

- Trouble : Orgueil et préjugés
Gaubert le Hardi reste un Homme de préjugés. Il se méfie profondément des Elfes, à l'exception notable de Galadaer et Alfirinaew, qu'il n'apprécie pas et qu'il estime n'être pas digne de confiance. En cela, il n'est pas vraiment différent des autres hommes. Les Elfes sont êtres étranges, aux pouvoirs mystérieux et dangereux. Pour notre chevalier, les Nains ne pensent qu'à l'or et à l'argent et font preuve d'une morgue excessive. A ces idées banales dans le peuple, s'ajoute un fort orgueil. Gaubert le Hardi est particulièrement fier de lui-même et fait souvent preuve d'une confiance en lui excessive. Il n'hésite pas à écarter sèchement les idées d'autrui s'il les estime mauvaises, il est capable de se lancer seul dans un plan, ce qui peut faire de lui un compagnon parfois bien énervant. Un orgueil qui confine parfois au comportement suicidaire, car Gaubert peut parfois surestimer ses capacités et se lancer dans des situations fort dangereuses. D'où le surnom de Gaubert le Hardi, préférable à celui de Gaubert le Casse-Cou.

- Bras de la Justice
Gaubert a bien des défauts, mais on ne peut lui reprocher d'être malhonnête. Jamais le Chevalier n'a volé ou pillé. Jamais il n'a violenté de femmes ou d'enfants. Il a toujours gardé en tête les préceptes de la chevalerie : défendre le faible et l'opprimé, venir en aide aux nécessiteux, rendre service aux royaumes humains. L'idée de Justice imprègne tout entier l'esprit de Gaubert, qui estime que sa mission sur cette terre est de veiller à faire prévaloir le Bien sur le Mal. Poursuivre les criminels, venir en aide aux personnes lorsque les autorités ne le font pas, voilà les buts que se fixe le Chevalier errant. Il accomplit quelque chose de plus grand que lui et ne frappe de son épée que ceux qui se sont rendus coupables par leurs actions.

- Pauvre comme Job
Un Chevalier errant ne prend que ce qu'on veut bien lui donner. Protéger les pauvres, voilà qui est noble mais guère lucratif. Parfois, on oeuvre pour le compte d'un riche marchand ou d'un noble quelconque, ce qui permet d'obtenir de quoi vivre un peu mieux. Mais la plupart du temps, le Chevalier errant est contraint à une vie frugale. D'autant qu'une armure et une épée, ce sont des choses qui coûtent chères, tant à l'achat qu'à la réparation. Pour manger, le chevalier chasse, pour boire, le chevalier remplit ses outres d'eau claire auprès de pures rivières. On fait un feu pour se réchauffer et lors des bonnes saisons on dort à la belle étoile.

- Voyageur perpétuel
Par monts et par vaux, le Chevalier errant est homme de voyages. Jamais il ne s'arrête, jamais il ne se décide de poser son baluchon et de construire, à cet endroit, une belle maison de pierres. Le Chevalier errant traverse tous les fleuves, franchit toutes les montagnes, connaît toutes les forêts. Il a des connaissances dans chaque ville, sait quelle est l'auberge la moins chère comme celle où on trouve la meilleure bière, quel est le bon forgeron, connaît les jours de marchés. Parfois, à la fin de sa vie, le Chevalier errant décide de fonder un foyer et laisse derrière lui une vie d'aventures et de découvertes. Le plus souvent, le Chevalier errant connaît les belles filles des cités, les prend toutes avec amour et les quitte toutes sans regret, préférant à la passion charnelle la joie d'être libre dans la nature.

Description Physique : Le chevalier Gaubert est un homme de près d’un mètre nonante, donc plutôt grand pour un humain. Son entraînement régulier lui a permis de développer une musculature conséquente. Ca n’en fait pas un monstre de muscles pour autant. D’un poids adapté à sa physionomie, le chevalier est habile dans ses mouvements et bien dans son corps. Le visage de Gaubert le vieillit aisément. Ses traits sont tirés et sa mine, souvent renfrognée, lui donne un air farouche et peu sympathique au premier abord. Comme tout chevalier, Gaubert dispose de sa propre armure, vieille chose héritée de son maître décédé. Sur le visage, point de cicatrices, mais quantité sur les membres. Mains, bras, jambes et dos sont truffés de souvenirs de lutte, récoltés lors d'exercices ou de missions périlleuses.


Description Psychologique : Le moins qu'on puisse dire, c'est que Gaubert est un homme droit. Certes, il lui arrive de temps à autre de boire un peu trop et de s'amuser un peu longtemps avec de belles filles rencontrées dans les tavernes... Cela mis à part, Gaubert est un homme vivant tout entier pour les principes en lesquels il croit : la justice, l'honneur, la défense du Bien, la recherche de la gloire. Gaubert n'est pas très bavard, ce qui peut le faire paraître assez taciturne. Mais pour ceux qui le connaissent mieux, c'est un agréable compagnon, d'une amitié sans failles, bien que trop souvent sûr de lui, jusqu'à l'obstination.



Histoire :

« J'ten remets une blonde, Gaub'? »

« C'est pas d'refus, Lars! »

Le Chevalier Gaubert avança sa chope de grès sur le comptoir de bois, afin que le tavernier puisse la remplir de la meilleure bière d'Edoras. Cela faisait deux jours que le chevalier errant était dans la capitale du Royaume du Rohan. Les dernières semaines avaient été difficiles, et il jouissait enfin d'un peu de temps pour se reposer. Aédé, la Hobbit l'accompagnant dans ses périples, faisait le tour de la petite cité, tandis que lui était venu rendre visite à Lars, un vieil ami tenant cette auberge. Le repos ne serait, toutefois, que de courte durée. Dès demain, il serait à nouveau sur les routes, en direction du Royaume elfe d'Arnad Glaurenyrn. Une destination qui n'enthousiasmait guère notre héros. Les elfes... très peu pour lui. Bon, il y avait bien ce Galadaer, qui semblait bien être un Elfe, qui l'avait sauvé lui et Aédé. Un vieux type intelligent, mystérieux, et disposant d'un excellent tabac, accompagné d'une autre Elfe : Alfirinaew. Ensemble, ils avaient fait le chemin jusqu'à Edoras. Gaubert avait fait son rapport à la reine Elewyn puis empoché une coquette somme d'argent. Surtout, il avait obtenu un nouveau destrier, élément essentiel pour un chevalier. Une nouvelle mission se présentait : rejoindre les Elfes pour assurer l'alliance de ceux-ci avec les Hommes.

« Alors, reposé? T'as encore bourlingué dans tout l'pays à c'qui paraît. »

« Ouech, répondit Gaubert, avalant une gorgée de bière, puis s'essuyant les lèvres. J'ai bien failli y laisser ma peau et celle de la Hobbit, cette fois. Des types du Rhûn sont dans les Terres Brunes... Ils nous ont repéré et pourchassé. A un moment, j'me suis dit : Gaub', si tu rentres pas dans l'Emyn Muil, tu es cuit. »

« Emyn Muil? Seuls les fous pénètrent dans c'dédale... »

« Ouep. Finalement, on a fait qu'longer les montagnes. On a rejoint l'Anduin et on a pu le traverser... Nos pourchassants n'ont pas continué à nous poursuivre. Mais je m'demande bien jusqu'à quand cela durera. Je crains qu'à un moment ils osent traverser le fleuve et arriver dans le Rohan. J'pense qu'la Reine va renforcer les patrouilles à l'est. »

Le Chevalier errant n'avait pas tout dit... Certes, lui et Aédé avaient traversé l'Anduin, mais uniquement parce que Galadaer avait ouvert un passage dans le fleuve, usant de pouvoirs qui dépassaient totalement Gaubert. Ce dernier, de nature méfiante, avait rapidement été convaincu par les bonnes intentions de l'Elfe. Avoir un compagnon pareil, ça ne pouvait qu'être utile.

« Tiens, et la Hobbit, pourquoi tu t'balades avec elle? »

« C't'une p'tite futée. Je sais qu'elle a pas l'air, comme ça, mais c'est vraiment une maligne. Elle se faufile n'importe où, peut t'piquer ta bourse sans qu't'en voies rien, elle connaît plein d'trucs. »

Il y avait cela, effectivement, mais pas que. Gaubert était un chevalier, mais un chevalier errant. Recueilli à l'âge de six ans par Turkhas le Démesuré, dans les rues de Lacville, le gamin n'avait jusque là été qu'un de ces nombreux orphelins, errant dans les rues et se débrouillant pour survire par la malice et l'espièglerie. Le Chevalier errant Thurkas l'avait sorti des ruelles pour lui faire parcourir le monde, faisant de lui son écuyer et lui donnant le nom de Gaubert. Si l'éducation des armes et des valeurs de la chevalerie avait été bonne et continuelle, on ne pouvait en dire autant de la lecture et de l'écriture. Les origines de Thurkas avaient toujours été floues, mais il n'était pas impossible qu'il ait été le fils d'un noble du Gondor. Le Démesuré, appelé ainsi car faisant plus de deux mètres de haut, savait parfaitement lire et écrire. Il avait pourtant enseigné le minimum à Gaubert. Ce dernier n'était donc pas analphabète. Ceci dit, il lisait avec difficultés et n'avait jamais lu en entier un livre. Son savoir était donc assez restreint à la connaissance des armes et à la morale chevaleresque. Aédé, très savante, lui apprenait tous les jours des choses étonnantes, et le Chevalier avait beaucoup de tendresse pour la jeune Hobbit.

« Le Vieux Thurkas aurait été fier de toi. Il t'a appris l'essentiel : venir au "Cheval Fougueux" à chaque fois qu'tu viens à Edoras! »

« Ahahah, j'pense qu'même dans ses rêves il pensait à ta bière. »

« Ca a pas été facile pour toi après sa mort. »

Gaubert gratta sa barbe, qui avait deux-trois jours, puis but une nouvelle gorgée.

« Bah... il savait aussi qu'il était pas invulnérable. J'pense souvent à lui et j'essaye d'honorer sa mémoire. Défendre les faibles, mener une vie honorable... Ne boire qu'les bonnes bières! »

« A la santé de Thurkas le Démesuré! »

Les chopes cognèrent gaiement et leur contenu fut aussitôt englouti, tandis que les souvenirs du passé se mêlaient aux espérances du lendemain.



Compétences :
+4 Remarquable : Corps à corps
+3 Bon :  Athlétisme , Equitation
+2 Moyen : Volonté, Provocation, Physique
+1 Passable : Artisanat, Charisme, Discrétion, Effraction



Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Oct - 19:06
Citer EditerSupprimer
Enfin ! L'enfant béni est arrivé ! Une fiche propre, claire, efficace. Je laisse Tulkas modérer ta fiche ;) Bienvenue mon ami !

Tulkas Astaldo
Administrateur
Maître du Jeu

avatar
Informations
Messages : 660
Autres Comptes : Farosir Dertion (Royaume réunifié)
AdministrateurMaître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Oct - 1:15
Citer EditerSupprimer
Bonsoir et bienvenue !

Eu égard à la qualité générale de la fiche, je me contenterai en l'état des descriptions physique et psychologique qui demeurent faibles par rapport au reste de la fiche. J'aurais apprécié quelques développements sur les origines de la rencontre des personnes qui constituent votre « communauté » mais j'imagine aisément que les futurs rps auront pour tâche de les expliquer. Difficile d'éviter la référence à Job mais je l'accepte en l'état.

Je valide donc cette présentation. Bon jeu !

(Quelques grillades en perspective ?)


Voilà ce que nous te conseillons de faire avant de commencer le RP :

- Mets ton profil et ta feuille de personnage à jour. Normalement, tu dois désormais pouvoir remplir tous les champs sauf ceux réservés à la modération (réputation etc...) :
Note : Pour l'inventaire, tu peux prendre une pièce d'armure et deux armes (n'importe lesquelles), et de n'importe quels matériaux Communs. La liste des armes disponibles sur le forum se trouve dans la boutique générale et les matériaux dans le sujet sur l'artisanat. Tu commences avec 200 Ecus que tu peux d'ailleurs dépenser dans la boutique.. (tu peux te donner quelques objets annexes telle que monture etc... en plus)

- Dans ton profil, ajoutes dans le champ Dégâts ceux d'une de tes arme, et dans le champ Protection, celle de ton armure combinée.

- Si tu le souhaites, fais ton sujet de demandes de rps, puis mets un lien vers celle-ci dans ton profil (champ "Demandes de RPs") pour que les joueurs puissent te demander de jouer avec eux s'ils le souhaitent.

Bon jeu sur New Shadow !!



Crédits iconographiques:
 

Contenu sponsorisé


Citer EditerSupprimer

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-