Partagez|

De l'Art d'enfumer les frelons (Anborn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Déc - 14:54
Citer EditerSupprimer
De l’art d’enfumer les frelons
12 Lótessë Q. A. 1701

Minas Thirith, quelques heures après l’aube…

Vous n’êtes de retour que depuis peu dans la Capitale du Royaume Réunifié et, curieusement, la drôle d’atmosphère qui y règne vous invite à ne pas vous y éterniser. Vous avez été convoqués, seuls, par un Haut Capitaine des Rôdeurs de l’Ithilien, quelqu’un d’important, peut-être même un membre du Conseil d’Eldarion pour ce que vous en savez. C’est curieux, vous n’avez jamais eu à rencontrer de telles huiles. Vous vous doutez que la chose doit être d’importance.

L’heure et le lieu fixés n’ont rien de surprenant. Son bureau, dans l’une des casernes de la ville, au cinquième niveau de celle-ci. Vous y êtes à l’heure, quoiqu’un peu en avance, et vos observations, nombreuses mais discrètes, n’ont pas révélées grand-chose sur l’endroit. Vous êtes à l’étage de la bâtisse, son luxe tranche radicalement avec la simplicité du rez-de-chaussée que vous avez parcouru à grands pas. Au milieu de tout cela, vous apparaissez aussi cohérents qu’un mûmakhil assis au sommet de la Tour Blanche. Certes un uniforme neuf vous a été fournis pour vous rentre plus « présentables » devant un supérieur de cette importance, mais vous continuez, par vos manières austères et votre attitude effacée, à paraître tout sauf à l’aise.

Vous attendez à côté d’un des gardes posté devant la porte dont vous espérez impatiemment l’ouverture. Il porte l’armure des gens de la Tour Blanche – ce qui confirme votre idée d’une proximité de cet homme avec le Conseil. Il ne vous a guère adressé la parole, juste exigé de vous un nom et l’ordre signé et cacheté que vous aviez reçu pour s’assurer de votre identité.

Au bout d’un temps qui vous paraît infini, la porte s’ouvre enfin, dévoilant un jeune page blond comme les blés, pas encore un jeune homme mais déjà plus un enfant. Il vous invite à entrer, il vous toise de la tête au pied avec intrigue et effroi dans l’œil mêlés. Vous ne faîtes pas partis des gens de son quotidien. En entrant, vous découvrez un bureau au luxe cohérent avec ce que vous aviez pu constater jusque-là à l’étage et, surtout, un nombre de volumes exceptionnel – signe encore plus criard de la richesse de l’individu. Un bonhomme rondouillard à l’aspect particulièrement jovial – irritant – se tient derrière un bureau bien plus énorme que lui – ce qui en fait une pièce de mobilier incroyablement imposante. Sa tenue ne laisse aucun doute, il est l’homme qui vous a convoqué.




« Anborn de Long Galen, mh ? Vous semblez aussi sérieux que dans les rapports où votre éloge est faîtes. »

Il scrute profondément votre visage, laissé à découvert par la capuche que vous avez rejetée en arrière en entrant dans la caserne et par votre écharpe que vous avez – urbain comme vous l’êtes – glissée sous votre menton.

« Mais soit, détendez-vous, l’heure est bien assez grave pour qu’une attitude austère ne vienne pas augmenter inutilement la tension déjà palpable, mh ? Avez-vous fait bonne diligence ? Souhaitez-vous que l’on apaise votre soif ou quelque appétit ? »

Vous percevez le page dans un coin de la pièce, sur votre gauche, dos aux hautes fenêtres qui laissent abondamment passer le soleil, étendant la forme ombreuse de votre supérieur jusqu’à vous. L’homme vous invite à venir prendre place dans l’un des trois énormes sièges installés face à son bureau. Dans votre esprit, son nom vous revient, Moeluiorn d’Osgiliath, fils d’Artason.


Spoiler:
 

Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Dim 6 Déc - 23:01
Citer EditerSupprimer
De l’art d’enfumer les frelons
12 Lótessë Q. A. 1701



Les escales à la Capitale étaient rares pour Anborn, lui qui avait passé la majeure partie de sa vie soit à Long Galen, soit en patrouille aux frontières du Gondor. Elles étaient encore plus rares dans ce genre d'endroits, où le rôdeur avait l'impression d'être autant à sa place qu'un sauvage du pays de Dun dans une réunion familiale elfique. Occupant son temps comme il le pouvait en attendant qu'on le reçoive, Anborn laissa son regard vagabonder dans la salle d'un luxe certain qui dénotait, avec le garde de la Tour Blanche, l'importance de celui qui l'avait fait revenir jusqu'ici.

La porte à l’esthétique très travaillé que gardait le garde s'ouvrit finalement derrière Anborn, qui se retourna pour découvrir un page qui devait être encore moins âgé que lui, le jour où il avait dû monter sur le rempart de Long Galen avec ses frères pour défendre la ville contre les corsaires. Le garçon l'introduit dans la pièce suivante, non sans une certaine curiosité et... et quoi ? Une espèce de malaise, de peur. Ignorant sa réaction, l'homme entra dans le bureau d'un homme jovial et dont le style vestimentaire ne laissait pas de doute quant à son origine sociale (des fois que le mobilier de l'endroit n'ai pas déjà confirmé son aisance financière).

« Anborn de Long Galen, mh ? Hochant la tête, Anborn s’apprêta à répondre, mais l'homme enchaîna : Vous semblez aussi sérieux que dans les rapports où votre éloge est faîtes. »

Anborn observa longuement et silencieusement le noble, qu'il identifia comme étant Moeluiorn, fils d'Artason. Un homme qu'il connaissait de vue uniquement. Une fois de plus, Moeluiorn rompit le silence alors que le jeune page qui l'avait accueilli se retira dans un coin de la salle.

« Mais soit, détendez-vous, l’heure est bien assez grave pour qu’une attitude austère ne vienne pas augmenter inutilement la tension déjà palpable, mh ? Avez-vous fait bonne diligence ? Souhaitez-vous que l’on apaise votre soif ou quelque appétit ? »

Refusant silencieusement qu'on étanche sa soif ou son appétit, Anborn obéit toutefois l'ordre implicite de prendre place dans le siège face à l'homme.

« Assez, oui. » répondit-il à la question de l'homme rondouillard quant à son voyage. Lequel était, de toute manière, plutôt court depuis l'Ithilien.

Discuter avec un noble, dans un cadre aussi riche, était aussi étrange à Anborn que de voir un Uruk-hai jouer de la harpe. Aussi se doutait-il déjà bien avant la remarque de son interlocuteur que la raison de sa venue ici n'avait rien d'anodin.

« Puis-je savoir pourquoi on m'a convoqué, messire ? »

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Déc - 15:32
Citer EditerSupprimer
Que vous jouiez les ascètes n'empêche pas votre interlocuteur de se laisser aller à l'hédonisme dont il semble être coutumier – au vue de la rotondité de sa panse – en sorte qu’un claquement de doigt sec invite le jeune page à sortir de son coin d’ombre pour venir se présenter devant le bureau.

« Allez donc me trouver du vin et des noix, cette conversation m’assoiffe et m’affame à sa simple pensée. »

Visiblement, ce n’est pas un monde mais plusieurs qui vous sépare de votre supérieur. Il pose de nouveau son regard sur vous, attendant que le page ait refermé la porte pour reprendre la parole après vous avoir longuement toisé.

« Avant d’en venir à ce sujet, si vous commenciez par me raconter un peu votre carrière, jeune homme ? Mes officiers m’ont rapporté que vous étiez bel et bien l’homme que je cherchais lorsque j’ai affirmé avoir besoin d’un soldat compétent pour une mission délicate, que vous étiez efficaces et fiables, j’aimerais savoir pourquoi. »

Il plante son regard noir au fond de vos yeux, ce genre de regard qui semble capable de discerner le mensonge avec autant de précision qu’un aigle saisissant un lièvre après avoir percé les nuages.


Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Dim 13 Déc - 20:02
Citer EditerSupprimer
La porte du bureau luxueux se referma derrière le page, laissant Anborn et Moeluiorn seuls dans la pièce. Le noble observait le rôdeur avec soin, comme pour décrypter son attitude et ses paroles.

« Avant d’en venir à ce sujet, si vous commenciez par me raconter un peu votre carrière, jeune homme ? Mes officiers m’ont rapporté que vous étiez bel et bien l’homme que je cherchais lorsque j’ai affirmé avoir besoin d’un soldat compétent pour une mission délicate, que vous étiez efficaces et fiables, j’aimerais savoir pourquoi. »

Anborn s'autorisa quelques secondes avant de répondre, intrigué par le fait que son interlocuteur lui demande à lui ses états de service.

« J'ai rejoins l'armée gondorienne l'année de mes 18 ans. Très vite, on m'a rediriger vers les rôdeurs d'Ithilien. Après deux ans d'entrainement, on m'a affecté à la garnison chargée de défendre l'accès du Poros. L'Année suivante, les troupes du Rhun ont tenté une incursion par les marais du Dagorlad, la compagnie dont je dépendais faisait partie de l'armée qui les y a contré. »

Cette bataille était sans conteste celle qui avait le plus d'envergure parmi toutes celles auxquelles avait prit part le rôdeur. En charge de l'aile droite gondorienne lors de l'affrontement, il avait réussi a bloquer la cavalerie des hommes de l'est, empêtrée qu'elle était pars les marais, mais y avait été blessé par la lame empoisonnée d'un de leurs nobliaux. Ce chien galeux l'avait payé de sa vie, mais la blessure d'Anborn avait été telle qu'il avait dû être démobiliser pour les mois qui ont suivit.

Le rôdeur relata ces faits tels quel, puis enchaîna sur l'attaque qu'il avait mené sur un camp de Corsaires d'Umbar :

« Après ma convalescence, j'ai été envoyé dans le sud de l'Ithilien pour patrouiller à la frontière. Mon groupe a finit par surprendre des corsaires dans l'Ethir Anduin, qui avaient débarqués, nous étions moins nombreux qu'eux mais repartir impliquait de prendre le risque qu'ils aient levé l'encre avant que nos chefs soient avertit de leurs présence. J'ai donc ordonné l'assaut dès l'aube. Nous y avons perdu nombres des nôtres, mais les corsaires ont tous étaient massacrés. J'ai continué à servir les deux dernières années dans l'Ithilien ou en incursion au-delà du Poros pour gêner les haradrims, notamment en tuant leurs leaders. »

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Déc - 19:41
Citer EditerSupprimer

L'homme vous fixe terriblement. Vous venez juste de finir, un sourire en coin, approbateur, né sur le coin de ses lèvres rondouillardes.

« Vous parlez franchement, vous n'essayez pas de patiner votre oeuvre. J'apprécie l'honnêteté, presque autant que l'efficacité. Vous semblez disposer des deux. Que savez-vous de l'Arnor ? De l'histoire qui le lie au Gondor ? De la refondation du Royaume Réunifié ? »

L'oeil inquisiteur capture à nouveau votre regard. Vous pouvez, à raison, vous questionner sur la raison de votre présence ici tant votre hôte semble s'amuser à repousser l'échéance.


Spoiler:
 

Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Mer 18 Mai - 12:23
Citer EditerSupprimer
L'attention que portait le noble sur le rôdeur ne faillit pas même une seconde. Anborn avait entendu parler de certains de ces gens : capable de cerner votre psychologie rien que par la simple observation. Ce Moeluiorn faisait sans doute partie de cette catégorie : il prenait un malin plaisir à tester Anborn. A le sonder de son regard perçant.

« L'Arnor est l'un des deux Royaumes issus des survivants de Numenor. Il a était fondé par Elendil lors du Deuxième Âge. Après la mort d'Isildur et de trois de ses fils au Champ d'Iris, Arnor connut encore huit autres suzerains avant qu'une querelle de succession entre les fils du roi Eärendur ne mette un terme au royaume d'Arnor. Trois royaume naquirent de cette chute : l'Arthedain, le Rhudaur et le Cardolan. Tout trois furent anéantis chacun leur tour par le roi-sorcier d'Angmar à la fin du XXème siècle du Troisième Âge. Il fallut atteindre le règne du Roi Aragorn II Elassar pour réunifier l'Arnor et le rattacher au Gondor. »


Depuis les incursions venant du Rhun et du Harad, le Gondor connaissait une période de récession militaire, financière et immanquablement : politique. Ce qui avait, du point de vue d'Anborn, enhardi les partisans d'un Arnor indépendant : lesquels ne voyaient plus l’intérêt de rester vassal de Minas Tirith, ni de rester exposés aux guerres venant du Sud et de l'Est. Au-delà de ces problèmes, Anborn supposait que ces habitants avaient tout simplement vécu trop longtemps hors du giron gondorien pour accepter de s'y soumettre.

Doucement mais surement, Anborn commençait à se faire une idée sur la raison de sa venue ici. L’opulent seigneur semblait vouloir s'assurer qu'Anborn était bien l'homme qu'on lui avait vendu. Un homme froid, pragmatique et efficace, à même de jeter un froid sur les velléités indépendantistes de l'Arnor...

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Mai - 18:24
Citer EditerSupprimer

Pas de doute vous semblez lui plaire et il ne s'en cache pas.

« Bien, bien, très bien. Il est important de connaître sa propre Histoire, important de savoir sur quelles fondations se sont bâti nos Royaumes, de quel sang est fait notre mortier. Ce sont les disputes triviales des fils d'Eärendur qui ont perdue l'Arnor et ont permis à Sauron de menacer si violemment le Gondor. Les mécanismes furent long à comprendre mais, avec le recul, ils apparaissent aujourd'hui si évidents. Nous ne pouvons nous permettre de voir le courage des hommes à nouveau se briser. Le Harad gronde, au tréfond d'Umbar, un Roi fou crie à qui veut l'entendre qu'il est l'héritier d'Ar-Pharazôn et certain sont assez naïfs pour le croire. Nos ennemis se réveillent tandis que nos alliés s'endorment. l'Arnor doit rentrer dans le rang, et vous pourriez l'y aider... Si bien sûr, vous comprenez toute l'importance qu'aura votre action. »

Le ton s'est mué pour devenir terriblement sérieux. L’œil noir étincelle de détermination et vous transperce littéralement. Le moindre doute semble lui apparaître comme criant tant l'intensité de son regard stupéfait. Il semble attendre une réponse de vous.

Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Lun 23 Mai - 19:44
Citer EditerSupprimer
Anborn se laissa quelques secondes de silence avant de répondre à son supérieur. Il trouvait curieux que le noble laisse volontairement des blancs dans la conversation, à la manière d'un tuteur qui attend une bonne réponse d'un de ses élèves. La tâche que voulait lui confier cet homme devait être effectivement, sacrément importante pour qu'il cherche autant à s'assurer que le rôdeur comprenne bien la gravité de la situation. Déjà passablement affaibli par la décadence qu'il connaissait aujourd’hui, la menace de scission avec l'Arnor pourrait bien être le point de rupture qui amorcera la chute du Gondor face aux hordes de l'Est et du Sud.

« Et quelle forme prendra cette "aide", monseigneur ? »

Anborn savait déjà que sa mission n'aurait rien de bien propre. On envoie généralement pas de rôdeurs pour jouer les diplomates. Et le Gondor n'avait ni les moyens militaires, ni les intérêts a afficher une présence militaire en Anor, au risque de provoquer le ressentiment des locaux. Non. Cette "aide" tenait probablement plus de la dissuasion, ou de l'opération coup de poing.

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Mai - 16:12
Citer EditerSupprimer

La bouche s'ouvre, les mots qui en sortent sont mesurés, pesés, soigneusement ciselés.

« Parmi certaines de mes connaissances, certains disposent d'une vision du politique extrêmement... étroite. Face aux désirs d'indépendance de l'Arnor, ils n'ont eu en temps qu'un seul recours, couper la tête de l'opposition. Ce n'est pas ainsi que l'on fait rentrer des dissidents dans le rang, pire, c'est exactement ce qu'il manque au tout Arnor pour s'embraser. Votre rôle est simple, éliminer cet ami trop sévère. J'ai tenté de le raisonner par bien des façons mais j'ai appris récemment de source sûre qu'il n'a pas tenu compte de mes conseils et prépare l'assassinat du chef de file du mouvement indépendantiste. Cela ne peut se passer. Un tel accident, loin de tuer la rébellion, transformerait ce trublion en héros et son sacrifice cristalliserait immédiatement toutes les velléités.

Comprenez bien que tout cela ne peut que rester entre nous et que, dès à présent, vous n'avez d'autres choix que d'obéir à mes instructions. Vous ne serez cependant pas seul à accomplir cette tâche. Un de vos confrères, informez de la situation et habitués des terrains de l'Arnor, vous accompagnera. Vous n'aurez aucunement le droit d'entrer en contact avec qui ce soit là-bas. Vous chevauchez, vous vous faufilez, vous abattez ce nigaud et vous revenez sans bavure recevoir ici toute l'admiration discrète de la Couronne du Royaume Réunifiée que vous aurez participé à maintenir haute et noble. Des questions ? »


La tâche semble claire mais elle est loin de ne toute notion de légèreté. C'est la première fois que l'on donne une telle mission, la première que l'on vous demande d'éliminer l'un de vos semblables. L'assumerez-vous, pour le bien de votre Royaume ?

Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Sam 28 Mai - 18:47
Citer EditerSupprimer
Aussi immobile qu'un garde de la Fontaine en faction, Anborn écouta les instructions de l'homme. Ainsi, la mission visait l'élimination d'un loup solitaire. Un homme qui s'était lancé dans une course folle pour réprimer le spectre de révolte qui naissait dans l'Arnor. Le Royaume Réunifié avait donc logiquement opté pour une solution discrète pour supprimer cet élément perturbateur, espérant éviter une rupture brutale avec le royaume du nord.

« Des questions ? »

« Le nom de la cible. »

Le rôdeur attendit la réponse avant de poser les questions suivantes : « J'imagine que la mort de la cible doit paraître naturelle, autant que possible ? » Il n'était en effet pas impossible qu'une tentative manifeste d'assassinat soit réutilisée politiquement... en pointant du doigt les rebelles de l'Arnor par exemple... « Avec qui dois-je faire équipe ? Où doit-on se rejoindre ?. »

Námo
Maître du Jeu
Scénariste

avatar
Informations
Messages : 203
Autres Comptes : Galadaer
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e)
Concept Majeur : Hôte des cavernes de Mandos
Dégâts15 Protection10
Maître du JeuScénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Juin - 11:41
Citer EditerSupprimer

Les dents se plantent dans un fruit que vous n’aviez jusqu’alors jamais vu.

« Une mort naturelle ? … Essayez de ne pas trop laisser faire la Nature. Le message doit être suffisamment clair pour que les plus zélés partisans de cet homme saisissent le message sans pour autant crier au scandale. Un accident de chasse peut-être ? Un malheureux accident de cheval ? Soyez créatif. Le nom de l’indésirable vous sera donné par votre frère d’armes. Il vous trouvera lui-même, en contre-bas de Minas Angren, dans le Principat de l’Andrast. Je préfère ne pas communiquer davantage ici, question de prudence. Vous avez quinze jours pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Nous vous fournissons, bien entendu, le cheval et tous les vivres nécessaires. Vous pouvez partir dès ce soir ou profiter des Maisons de Repos et partir à l’aube demain. »

Vous connaissez votre Royaume, vous estimez que le voyage prendra douze jours, vous pouvez donc disposer comme vous le souhaitez du temps qui vous est accordé. La main s’ouvre, une invitation à d’autres questions s’il y a lieu ou à mettre à terme à cet entrevue qui, vous le comprenez, devra rester entre vous.

Anborn
Rôdeur de l'Ithilien

avatar
Informations
Messages : 30
Autres Comptes : Aucun
Niveau : 1
Réputation : Inconnu(e) (I)
Concept Majeur : Rôdeur de l'Ithilien
Trouble : Sadique
Aspects : - Guerrier Impitoyable
- Traque sa proie
- Maître dans l'art de la tromperie
DégâtsDégâts de base de l'arme (CàC) :15 +8
Dégâts de base de l'arme (Arc) : 15+8 ProtectionProtection de base de l'armure : 10+8
Rôdeur de l'Ithilien
Voir le profil de l'utilisateur
DuellisteBronze

Personnage
Santé:
100/100  (100/100)
Rangs:
RangsCompétences
Superbe
RemarquableCorps à Corps
BonTir, Tromperie
MoyenAthlétisme, Perception, Discrétion
PassableProvocation, Investigation, Effraction, Physique

Trésorerie Trésorerie: 300
Ven 8 Juil - 18:54
Citer EditerSupprimer
Anborn hocha la tête avant de commencer à se lever. Rejoindre son "frère" dans le Principat de l'Andrast prendrait une douzaine de jours, et nécessiterait de traverser quasiment tout le territoire gondorien.

Avec votre permission, monseigneur, je vais partir immédiatement.

Maintenant qu'il n'avait plus de raison de rester à Minas Tirith, le rôdeur allait pouvoir s'assurer être fin prêt à son voyage puis se mettre en chasse. Resterait alors à débattre de la forme que prendra la disparition de ce regretté "ami". Un repérage et une étude des habitudes de la cible allait s'imposer.

Contenu sponsorisé


Citer EditerSupprimer

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-